Anciens éditoriaux

orignal chargeant Pour tout commentaire, écrivez-nous.

31/12/2013 Voeux d'usage...

Que cette année vous soit profitable et vous apporte bonheur et santé, à vous ainsi qu'à tous les vôtres.

En ce qui me concerne, c'est un profond changement puisque je suis (re)devenu enseignant de SVT en collège, mettant au moins temporairement de côté mon activité d'écriture et de traduction. Toutefois, histoire de ne pas déroger totalement, cette carte de voeux est réalisée encore une fois en pur CSS...

BONNE ANNEE 2014
05/10/2011. SFR vs France Telecom..; (et moi au milieu)

Suite du feuilleton débuté il y a désormais plus de trois mois...
Depuis mi-mai, dégradation brutale de ma connexion : des déconnexions de plus en plus fréquentes, et un débit moyen particulièrement faible. Jusqu'à interruption totale de la connexion pendant une dizaine d'heures...


(cliquez sur l'image pour la voir en grand)

On donne alors dans le grand jeu :
- expertise SFR, le 30/05. - expertise France-télécom la semaine suivante. Les deux expertises ont démontré que le problème ne venait pas de mon matériel, mais bien d'une ligne devenue soudainement défaillante... Les problèmes n'étant pas résolus, on continue...
- expertise conjointe SFR/France Télécom le 22/06. Oh miracle, il est détecté un défaut sur la ligne, mais qui nécessite l'intervention d'une nacelle. - intervention FT le 27/06. Cela a-t-il résolu le problème ? Non, aucunement. Une tentative de SFR de stabilisation de la ligne en abaissant le débit nominal à partir du 30/06 aura même un effet apparent contraire...
En effet, depuis fin mai, je surveille le journal de mon modem/routeur. Il est évident qu'il existe une absence de correlation réelle entre vitesse et nombre de déconnexions (micro-coupures : voir le graphique), le nombre de celles-ci pouvant atteindre 48 dans une journée.
Et, cerise sur le gâteau, ma deuxième ligne FT, la professionnelle, s'est trouvée en dérangement pendant 4 jours... Ce doit être une coïncidence...
Bien sûr, FT et SFR se renvoient la balle... Et, pendant ce temps, mes fils ont été bannis de leur jeu en ligne favori pour "déconnexions trop fréquentes"... En période de vacances, c'est sympa...
L'histoire se poursuit... Bien sûr, impossible d'avoir un interlocuteur diect (le fameux niveau 2) : il faut passer par la hot-line standard, avec à chaque fois 20 minutes de questions stupides... Et le niveau 2 ne me contacte que lorsqu'il y a eu un mieux pendant 2 ou 3 jours... La situation empirant généralement immédaitement après.
Bilan à ce jour : mon débit est amputé de 30 % et j'ai toujours autant de déconnexions que lorsque j'ai commencé à me plaindre... il y a 7 semaines...
En fait, en exmainant bien les choses, il y a moins de décos (mais il y en a quand même) lorsque je ne me sers peu ou pas de la connexion, comme le week-end du 16. Ce qui équivaut un peu à un garagiste qui vous dirait "Votre voiture tombe en panne, mais c'est parce que vous roulez avec. Laissez-la au garage et vous n'aurez plus de problème !".
Depuis, le temps passe... aucune nouvelle de SFR, un débit qui reste minable et des déconnexions qui restent depuis mi-mai à une moyenne de 15 par jour... Mes possibilités de recours ? Presque inexistantes, puisque tous les opérateurs se fondent sur l'analyse _actuelle_ de la ligne et ne me proposent que 2 Mbps maximum... Le fait que la dégradation de la connexion soit intervenue simultanément à des travaux effectués sur le réseau à cause de la nouvelle ligne LGV (ce que j'ai appris par moi-même) n'est pris en compte par personne... Il paraît même que la dégradation au fil du temps d'une connexion est normale et inévitable ! Le vieillissement, vous savez... C'est normal... Vous payez pour quelque chose qui ne peut que se dégrader au fil du temps....
Coup de théatre toutefois le 26, avec suite à une intervention providentielle (merci encore !) l'entrée en lice d'un nouvel intervenant de niveau 2 qui reprend mon dossier. Quelques réglages provisoires, et : un débit repassé à 2,9 Mbps et aucune déconnexion pendant 2 jours. S'ensuivra toutefois immédaitement deux déconnexions et une interruption totale de la ligne pendant une bonne demie-heure, vers 9:00 : je suppose qu'il s'agit de vérifications/travaux FT...
Examens, suivis..; puis intervention le 22/09 d'un technicien France-Telecom qui (pour lea première fois) s'intéresse à mes relevés, procède à ses mesures, et revient intervenir le lendemain accompagné de son supérieur... S'ensuit un examen approfondi de la ligne, quelques modifications et... miracle ! Depuis, ligne stable à 2,9 Mbps, plus de déconnexions sauvages.;; Un lag qui reste important par suite d'une médiocre qualité de ligne montante, mais rien à voir avec ce qui se passait depuis 4 mois...
Certes, je n'ai pas retrouvé le débit constaté avant les évenéments, mais c'est nettement plus suppostable... Merci donc aux différents intervenants récents, dont l'efficacité ne fait que mettre en évidence la relative incompétence de leurs prédécesseurs...


11/02/2011. Imaginez ...

Un site/forum consacré à un hobby, et géré par ue équipe de bénévoles. Environ une vingtaine de modérateurs et administrateurs, avec au-dessus le propriétaire-programmeur.
Imaginez que ce propriétaire "vende" le site à une société commerciale : le gérant/patron de celle-ci devient alors le maître suprême. Ce changement inquiète tous les membres du site (quelles conséquences ?), mais peu à peu, et grâce en grande partie aux efforts de l'équipe en place, les choses se calment et le site gagne peu à peu en sérieux et qualité.
Imaginez que le propriétaire décide un jour, comme cela est son droit le plus strict, de modifier le système d'administration du site et l'annonce à l'équpe de modération.
Rien d'anormal. Si ce n'est qu'il le fait sans consultation préalable de ses administrateurs (bénévoles, rappellons-le), en assortissant cette notification de reproches divers à l'encontre de l'équipe.
Le résultat ? La "démission" immédiate des administrateurs et de quelques modérateurs. Et un avenir plus qu'incertain désormais pour le site.
Moralité : si vous gérez une équipe de bénévoles, n'oubliez pas que, justement, ils sont bénévoles et non salariés. Et qu'ls doivent être gérés/orientés avec tact et diplomatie, surtout lorsque la viabilité économique de la chose ne permet pas leur remplacement par une équipe salariée plus aisée à contrôler. Faute de quoi vous pourriez constater une rapide hémoragie parmi cette équipe...


28/12/2009. Voeux d'usage


15/11/2009. Le plaisir des hot-lines des FAI (suite)

Aujourd'hui, c'est SFR, mon FAI, qui mérite qu'on parle de lui...
Suite au rachat et fusions en tout genre, leurs services conaissent depuis quelque des fluctuations qualitatives intéressantes. Mais, depuis une petite semaine, j'ai constaté que l'envoi et la réception de mes courriels était plus qu'aléatoire : par exemple, courriel signalant que j'ai remporté une enchère EBAY reçues 1/4 d'heure après la in de l'enchère (normal), mais le courriel confirmant que j'ai posté une enchère ne sera reçu que le lendemain, reès de 30 heures après les faits...
Impossible par ailleurs d'accéder directement par webmal à mes courriels sur le serveur...
En outre, la vitesse de ma connexion est passée de 2,8 Mbps à 2,3, puis finalement à 800 Kbps...
Il existe un beau forum pour discuter de cela : je m'y suis inscrit, mais n'ai pas encore reçu (4 jours après) le courriel de confirmation m'y donnant accès...

Je me décide donc à appeler la hot-line. Première ocmmunication coupée au bout d'1/4 d'heure (facturé), je recommence. Et là, c'est savoureux :

Le technicien : Quel client de messageire employez-vous ? Ah, Thunderbird... Nosu ne prenons en charge qu'Outlook. si votre thunderbird est mal configuré, ce n'est pas notre faute...
Moi : Laissez mon Thunderbird tranquille. S'il était mal configuré, je ne recevrais ou ne pourrais rien envoyer. Mais en aucun cas un fonctionnement intermittent.
Là, il a procédé à des tests, et a admis constater des problèmes sur leur serveur POP3... Théoriquement réglé sous 48 h (ce n'est pas le cas...).
Pour le problème d'accès au webmal, curieusement après investigation cela fonctionne avec IE mais pas avec Firefox : d'après-eux, un problème de version Flash (curieux...)

Passons à la vitesse...
Le technicien : vous utilisez un modem/routeur autre que notre boîte ? Ah, nous ne prenons pas ne charge. Savez-vous que le routeur se connecte à un serveur DNS, qui peut ne modifier la configuration sans que vous ne le sachiez ?
Moi : Ben voyons. Un serveur DNS (Domain Name System) gère uniquement la transcription des adresses conviviales (comme orignal.org ou microsoft.fr) en adresses IP. En aucun cas il ne peut modifier la configuration du routeur : cela ne peut être fait que par un administrateur possédant les privilèges adéquats (et, au passage, le mien ne possède plus depuis longtemps les identifiants d'usine par défaut :)).

Bref, il bidouille de son côté et ma connexion repasse à 2,8 mbps... Brièvement d'ailleurs, car elle a depuis déjà rechuté à 2,1 mbps...
C'est tout ? Non... Là où cela devient fabuleux, c'est qu'il m'a alors demandé si je ne possédait pas une adresse webmail autre que chez eux, pour pouvoir m'envoyer une enquête de satisfaction... Cela montre le degré de confiance qu'ils ont dans leur propre système de messagerie...

Suite de l'histoire : hier vendredi, plus de Net à partir de la fin d'après-midi. Et ce matin, débit passé à 600 kbps... Re appel au service technique qui me la rebooste à (pour combien de temps ?) à 1,6 Mbps, et me déclare sereinement "Votre ligne ne peut pas supporter un débit supérieur"... Autrement dit, j'ai dû rêver en constatant depuis 3 ou 4 ans un débit de 2,8 mbps...
Au cours de la semaine, le débit retombe à 720 kbps. Le 14 en fin d'après-midi, exécédé, retéléphone au 1077. Manips diverses sans effet, jusqu'à ce que l'on me demande de réinitialiser mon modem. Je le fais, et, oh miracle, je repasse à 2,8 Mbps
Pas mal pour une ligne qui ne supporte pas plus de 1,6 Mbps ! Explication du technicien : "C'était la faute de votre modem". Certes.... Sauf que j'avais déjà essayé sans aucun changement une réinitialisation avant de les appeler... Conclusion : client SFR tant pour Internet qu'en téléphonie mobile (3 appareils), mais avec des contrats qui viennent à terme bientôt, je change de fournisseur dès que possible. Ce qui veut dire incessamment pour Internet. Problèmes techniques, je veux éventuellement bien comprendre... Mais qu'on me raconte des c... Non !
Et, bien que cela ne soit pas réellement pertinent... cet écran m'a fait sourire et résume assez bien mon sentiment...



Suite : depuis, les choses semblent se stabiliser. Voici l'historique des débits de connexion.

Remarquez que si l'intervention du service technique (les points orange) semble toujours suivie d'effet (au moins temporairement), un redémarrage (reboot) du modem-routeur (les points verts) ne semble pas toujours suffisant, même si ça l'a été les trois dernières fois qu'une chute de connexion a été constatée.


08/10/2009. Traducteur au smig

Le grand retour des propositions surprenantes du Pôle-Emploi...
offre 936136L
TRADUCTEUR/TRICE EN LANGUE ALLEMANDE "JOB"
(Code Métier ROME 32241)
POUR UNE COMPAGNIE THEATRALE : VOUS TRADUISEZ MOT A MOT DE L'ALLEMAND VERS LE FRANCAIS, DES TEXTES LITTERAIRES CONTRAT DE TRES COURTE DUREE VOUS AMENAGEZ VOTRE TEMPS DE TRAVAIL COMME VOUS LE SOUHAITEZ.
Lieu de travail : PARIS
Type et Nature du contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 15 JOURS / CONTRAT DE TRAVAIL
Expérience : DEBUTANT ACCEPTE BILINGUISME CULTUREL IMPERATIF
Formation et connaissances : LANGUE ALLEMANDE EXIGE(E) NIV. 3 (BAC+2) SOUHAITE(E) 1 POSTE IMMEDIAT
Salaire indicatif : 400 NET POUR 70H DE TRAVAIL
Horaires : 20H00 HEBDO PLANNING A AMENAGER
Si cette offre vous intéresse, veuillez téléphoner à : Tél. : 06.62.01.38.91 MME BERNEDE
Un commentaire supplémentaire est-il nécessaire ?


07/02/2009. Un grand classique : la traduction automatique

Pour illustrer les résultats (encore) catastrophiques de ce type de traduction, le site encyclopediefrancaise.com est un vrai bonheur.
D'ailleurs, leur définition de la traduction automatique (obtenue par traduction), est parfaitement explicite :
"Traduction automatique
< ! -- VEUILLEZ NE PAS FAIRE LES BLANCS DE RÉFÉRENCE SANS DISCUTER À LA PAGE D'ENTRETIEN. VOIR le http://bugzilla.cgi?id=5885 -->
OCright La traduction automatique de , parfois visée par la TA d'acronymes, est un sous-champ de la linguistique computationnelle qui étudie l'utilisation du logiciel au traduisent le texte ou le discours de d'un de langage naturel à l'autre. À son niveau de base, la TA exécute la substitution simple des mots dans un de langage naturel pour des mots dans des autres. Using des techniques du corpus , des traductions plus complexes peuvent être essayées, tenant compte d'une meilleure manipulation des différences dans la typologie linguistique , l'identification d'expression, et la traduction des idiomes aussi bien que l'isolement des anomalies.
Le logiciel courant de traduction automatique tient compte souvent de la personnalisation par le — de la profession de domaine ou de (tel que rapports de temps ) ; améliorant le rendement en limitant la portée des substitutions permises. Cette technique est particulièrement efficace dans les domaines où la langue formelle ou stéréotypée est employée. Elle suit alors que la traduction automatique du gouvernement et des documents juridiques produit plus aisément le rendement utilisable que la conversation ou moins de texte normalisé.
La qualité améliorée de rendement peut également être atteinte par l'intervention humaine : par exemple, quelques systèmes peuvent traduire plus exactement si l'utilisateur a le clairement identifié que les mots dans le texte sont des noms. Avec l'aide de ces techniques, la TA a prouvé utile comme outil pour aider les traducteurs humains, et dans certains cas peut même produire le rendement qui peut être " utilisé ; comme is" ;."

Heureusement qu'il est précisé :
"Cependant, les systèmes courants ne peuvent pas produire le rendement de la même qualité comme traducteur humain, en particulier où le texte être langue occasionnelle traduite d'utilisations."
Ce qui nous rassure quand même, car il est indéniable que ce que nous traduisons est souvent effectivement une "langue occasionnelle traduite d'utilisations" :) !
La page originelle se trouve ici.


05/11/2008. Voeux 2009

Cette année, j'abandonne (très provisoirement) mes cartes de voeux à base de figurines du Seigneur des Anneaux pour revenir à mon autre passion, Magic.
Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2009, pleine de livres passionnants et de projets qui ne le sont pas moins.


05/11/2008. "Je suis absent du bureau..."

Une intéressante anecdote relevée par la BBC et citée par Dominique Willieme... Au moment de poser un panneau de signalisation au pays de Galles, conformément à la loi les autorités locales ont fait appel à un traducteur pour obtenir la traduction galloise de "No entry for heavy goods vehicles. Residential site only" (Interdit aux camions et véhicules de livraison. Site résidentiel uniquement). Ils ont rapidement obtenu une réponse qu’ils se sont empressés d’imprimer sur ledit panneau.
Petit problème toutefois, la réponse qu'ils ont obtenue était un message automatique de sa messagerie signifiant "Je suis provisoirement absent du bureau. Envoyez-moi tout document à traduire". Les détails de l'histoire ici, sur la BBC.


31/10/2008. Halloween oblige...

Ce message s'auto-détruira dans quelques jours... Pardon aux familles, etc...


31/08/2008. Edition : l'envers amer du décor

Un extrait d'un article intéressant de Martine Prosper, éditrice Casterman (groupe Flammarion), secrétaire générale du Syndicat national livre-édition CFDT,publié dans Le Monde du 28/08/08...
"Editis, le deuxième groupe français. Racheté en 2004 par le fonds Wendel pour 650 millions d'euros, il est revendu un peu plus de trois ans plus tard pour plus de 1 milliard au groupe espagnol Planeta. Soit une très honnête plus-value de 350 millions d'euros, au bas mot ! Peu rentable, l'édition ? Le scandale éclate quand la presse révèle que, au passage, une poignée de dirigeants se sont partagé la coquette somme de 37 millions d'euros. Pour les 2 500 salariés du groupe, qui sortent de trois ans de rigueur salariale et de stress effréné... rien, bien sûr. Philanthropes, les grands patrons d'édition ? Selon le système dit de LBO (Leverage Buy Out), le PDG du groupe a investi quelque 700 000 euros en 2004. Jackpot en 2008 : 11,3 millions de retour sur investissement ! Le système est légal, dit-on, et s'apparente à une sorte de pari sur la profitabilité à venir de l'entreprise. Au-delà de l'immoralité choquante de l'affaire, posons-nous la question des moyens utilisés par ce PDG pour réussir son pari. (...)
"Tout le monde n'a pas vocation à créer de la valeur ajoutée", déclarait la zélée directrice de communication d'Editis pour justifier l'invraisemblable "cagnotte" de ses dirigeants. Bel aveu, en tout cas, du mépris dans lequel sont tenus les salariés, travailleurs à domicile, indépendants, auteurs et autres petits soldats du livre, tout juste bons à servir de chair à spéculation."
Seuls les traducteurs semblent oubliés dans l'énumération, mais le principe leur reste applicable...
Lien vers l'article complet.

02/06/2008. Le Livre en danger

L'Association des Traducteurs Littéraires de France s'associe à ce communiqué pour défendre l'intégralité de la loi actuelle sur le prix unique du Livre. Les traducteurs littéraires considèrent avec inquiétude les tentatives de remettre en cause une loi qui assure depuis plusieurs décennies une stabilité de l'édition et de la librairie que les pays n'ayant pas adopté ce type de mesure ont totalement perdue.
Le texte n'est pas passé, mais il ne s'en est pas fallu de beaucoup !


27/03/2008. Y'a pas marqué La Poste...

Mais pigeon, peut-être...
Fin février, j'envoie un courrier de 50 grammes en Distingo suivi de Poitiers vers Orléans. 15 jours plus tard, le suivi en ligne confirme toujours que je l'ai déposé, mais le destinataire n'a rien reçu. Réclamation déposée à mon bureau de Poste, jolis courriers reçus de chez eux (accusé de réception de la réclamation, premier courrier du responsable régional, puis du responsable national) massurant que toutes les reccherches vont être effectuées... Puis, au bout du délai de rigueur (40 jours après l'envoi), un autre beau courrier qui dit qu'on n'a pu retrouver la missive, accompagné en guise de dédommagement de 2 enveloppez prétimbrées (soit 1,10 € en valeur marchande...). Sauf que...
1) Le Décret n° 2006-1020 du 11 août 2006 pris pour l'application des articles L. 7 et L. 8 du code des postes et des communications électroniques et relatif au régime de responsabilité applicable aux prestataires de services postaux précise
« Art. R. 2-1. - Les indemnités susceptibles, en application de l'article L. 7, d'être mises à la charge des prestataires de services postaux du fait de la perte ou de l'avarie des envois postaux, autres que les colis, qui leur ont été confiés, ne peuvent excéder :
« 1° Pour les envois ordinaires, une somme égale à deux fois le tarif d'affranchissement ;
« 2° Pour les envois bénéficiant, à la demande de l'expéditeur, d'un procédé de suivi entre leur dépôt dans le réseau du prestataire et leur distribution, une somme égale à trois fois le tarif d'affranchissement ;"
Ce qui n'est ici pas respecté... D'accord, le texte dit "indemintés maximales" : mais ils tirent vers le bas... L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) elle-même jugeait, dans son avis du 25 avril 2006, que les indemnisations prévues étaient insuffisantes. Pour étayer son argumentation, elle prenait notamment l'exemple cas du Royaume-Uni où les clients sont indemnisés à hauteur de 12 timbres en cas de réclamation téléphonique (soit environ 5,50 euros) et jusqu'à 32 livres (environs 46 euros) pour une réclamation écrite. L'Arcep jugeait par ailleurs « excessif » le délai de 40 jours instauré par le décret pour qu'un courrier soit considéré comme perdu (il n'est que de 15 jours au Royaume-Uni) et regrettait que les notions de perte et d'avarie ne soient pas clairement définies.
2) En outre, et cela est bien plus intéressant, suite à un appel téléphonique j'ai appris que le "Suivi" est en réalité très spécial : enregistrement du dépot, enregsitrement à l'arrivée, mais rien entre les deux... Nous ne devons pas avoir la même définition du mot "suivi".


06/03/2008. Minable...

Le forum du Palantir a été victime de piratage à répétition d'un "script-kiddy"(1) indélicat. Pourquoi choisir comme cible un forum comme celui du Palantir, qui regroupe d'innofensifs pousseurs de figurines, peintres de miniatures et confectionneurs de décors, autour du monde de Tolkien et du jeu le Seigneur des Anneaux ? Mystère... Probablement pace que c'était un forum en phpBB avec une faille inhérente à ce système récememnt découverte et facile à exploiter... Donc une cible facile. De là à réiterer cet acte plusieurs fois de suite, et finir par endommager la base de données...
L'individu en question (dont je ne citerais pas le nom car cela serait nourrir le troll) évoque des raisons assez obscures pour son acte. Passons sur les inombrables fautes d'orthographe et la dédicace à l'amour "éternel" de sa vie... dont le prénom change presque à chaque fois ! Probablement un "no-life"(2) qui se satisfait à détruire le travail des autres, faute de pouvoir être constructif par lui-même. Finalement, je ressens surtout de la pitié pour la petitesse de sa vie et ses objectifs limités. Un "vrai" hacker(3) fonctionne pour le plaisir du décodage et informe le responsable du site des failles identifiées et de la façon dont il a pénétré le site. Seuls les vandales détruisent gratuitement. Triste sire...

(1) : se dit de quelqu'un qui se borne à employer des outils et scripts écrits par d'autres, sur des failles connues (non identifiées par lui-même), arrivant ainsi à ses fins sans grand effort. "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"
(2) : individu dépourvu de vie sociale réelle, qui se forge une identité et une réputation invérifiable uniquement sur le Net.
(3) : un informaticien doué, parfois nommé bidouilleur, dont un des plaisirs consiste à pénêtrer les systèmes de sécurité de sites et organismes pour en démontrer les failles. A opposer absolument au terme "pirate", réservé à ceux qui ne procèdent ainsi que dans un but de vol ou de destruction.


18/02/2008. Interlude...

Ce n'est pas parce que j'accompagne la famille au ski pour une semaine que le boulot s'arrête... Mais l'environnement de travail change radicalement ! Cela dit, la température extérieure fluctuant entre -10° le matin et 15° au soleil l'après midi, je n'étais pas souvent dehors !

02/01/2008. Tous mes voeux...

16/12/2007. Traducteur/Employé de maison (suite)

Je ne peux résister au plaisir (ou à la consternation) de montrer ceci, trouvé par un collègue sur un site de l'ANPE :
VOUS AUREZ EN CHARGE LA DACTYLOGRAPHIE D'UN ROMAN ET LE TRADUIRE DU FRANCAIS EN ARABE, VOUS VIVREZ AU DOMICILE DE L'EMPLOYEUR ET ASSUREREZ QUELQUES HEURES DE MENAGE ET DE REPASSAGE, COURSES ET CUISINE
Lieu de travail : 75 - PARIS 13E ARRONDISSEMENT
Type de contrat : CONTRAT A DUREE INDETERMINEE
Expérience : EXIGEE DE 1 A 2 ANS DANS LA TRADUCTION DE ROMAN
Formation et connaissances : DIPL. NIV. BAC LITTERA.ETRANGERE EXIGE(E)
Autres connaissances : ARABE BILINGUE+TECH EXIGE(E) PRATIQ. TRAIT.TEXTES EXIGE(E)
Qualification : Employé qualifié
Salaire indicatif : HORAIRE 13 Euros (85,27 F) DEDUCTION HEBERGEMENT/REPAS/BLANCHIS
Durée hebdomadaire de travail : 10H00 HEBDO VIVRE AU DOMICILE DE L'EMPLOYEUR

Effrayant, n'est-il pas ? Inutile de dire que la réaction de l'ATLF a été immédiate...
Résultat, l'ANPE a finalement retiré l'annonce... parce qu'il est illégal d'obliger quelqu'un à demeurer au domicile de l'employeur, sutout pour un travial hebdomadaire aussi faible.
A remarquer que cette annonce à fait l'objet de commentaires successivement sur le Blog de Pierre Assouline, dans Charlie Hebdo (semaine précédente) et dans le Canard Enchaîné de cette semaine...


17/02/2007. Ils nous prennent pour des...

Surprise hier samedi, connexion Internet interrompue soudainement vers 10h00. Je précise que, comme j'emploie pour le réseau familial un modem/routeur, celui-ci est toujours sous tension et qu'au moment de la "panne" l'ordinateur "maître" était inemployé.
Bon, tout matériel est sujet à des pannes, donc après une rapide vérification j'impute la chose à un incident mineur chez mon FAI. Sauf que vers 17 h, situation inchangée : ligne téléphonique impeccable, connexion ADSL fonctionnelle, mais... pas de connexion au serveur pour cause d'échec de l'authentification. N'ayant pas touché aux paramètres, cela ne peut pas provenir de moi ! Par acquis de conscience je vérifie, puis, en désespoir de cause, appelle le service technique.
Intéressant. Ils me font tout vérifier, pour répéter à plusieurs reprises que "cela ne vient pas d'eux", que mon modem est parfaitement synchronisé (je sais !) et la ligne impeccable (je sais aussi !). Et que cela vient d'un problème d'authentification (Ca alors !). Après m'avoir fait revérifier mes paramètres, on me dit qu'on va réinitialiser mon compte et que dans une ou deux heures, tout sera rétabli. Sauf que... non. Ni le lendemain matin. A tout hasard, je déterre mon vieux modem ADSL et essaye une connexion sans le routeur (j'avais gardé sur mon ordi le paramètrage de cette connexion : il me suffisait de rebrancher le modem USB). Je rappelle la "ligne chaude", car je l'étais aussi (chaud).
Re-séance de vérification (mais avec le vieux modem, car "nous ne sommes pas responsable du matériel que vous ajoutez"), re-"cela ne vient pas de nous", puis "essayez ce nouvel identifiant et ce nouveau mot de passe" et oh miracle, ça marche ! Après cela, je débranche le vieux modem, rebranche mon routeur, entre les nouveaux identifiant et mot de passe et pas (plus) de problème. C'était donc bien, comme je l'avais identifié dès le début, un problème d'authentification. Eléments d'identifications modifiés brutalement, sans que je n'en soit averti...
Conclusion : modification unilatérale de l'identifiant et du mot de passe de connexion de l'usager sur le serveur, mais "c'est de sa faute...". Et cela lui coûtera une journée sans Net plus les 2 coups de fil à 0,34 € la minute... Merci qui ? Ah oui, je ne vous l'ai pas dit... Merci monsieur Neuf !!!


07/01/2007. Meilleurs voeux !


C'est de rigueur... Que l'année nouvelle vous soit profitable et paisible.


03/01/2006


08//2003 à 04/ 2004 C'est simple comme un coup de fil...

(I) Récapitulons... courant Juin, je décide donc de passer en ADSL et contacte France Telecom pour résilier mon abonnement Numéris et passer à deux lignes analogiques. Appel mi juin : "nous vous envoyons les documents". Rien ne venant, courrier le 03 juillet. Toujours rien, nouvel apppel téléphonique le 30 juillet. Et comme toujours rien, lettre recommandée avec AR le 18 août...
Une tentative via le site officiel, et le soit-disant Espace client, n'est pas plus efficace, le site semblant largement bogué : impossible d'ouvrir réellement cet espace client, tandis que le lien permettant en principe d'envoyer un courriel n'est pas fonctionnel.
Ajoutons que le modem Djinn Numéris à leur marque n'est plus maintenu depuis belle lurette (le dernier pilote, Win 9x, date de 2000 !). Il faut être un peu rusé pour trouver le vrai frabricant (BeWan) qui, lui, propose quelques pilotes un peu plus à jour - mais rien pour Linux. Tandis que le dernier pilote 2000/XP semble provoquer quelques problèmes sur ma machine. Une des raisons qui me font abandonner Numéris.
(II) Finalement, ma demande a enfin été prise en compte, et les installations effectuées le 5 septembre... Sauf que ma ligne professionelle est inacessible de l'extérieur, et que ce n'est que le 18 septembre qu'elle est enfin opérationnelle... !
En revanche, côté Free, prise en compte immédiate de ma demande ADSL et de la résiliation du mon forfait analogique. Je n'ai plus qu'à attendre la mise en oeuvre réelle de cette connexion (parce qu'un vieux modem 56 Kbps, ce n'est pas l'idéal !).
(III) Et on continue... Nouveau gag, ma ligne censée être éligible ADSL ne l'est plus : le nouveau branchement est en réalité un partage de ligne entre plusieurs usagers, grâce à un concentrateur/répartiteur (économies économies). J'ai donc dépensé environ 130 €, sur la fois de FT, pour passer d'une connexion Numéris 128 Kbps à une connexion pourrie 56 Kbps... Un courrier envoyé le 01/10 à la direction de FT est à ce jour restée sans réponse.
(IV) Il aura fallu un autre courrier à la direction, suite aux investigations ayant permis de savoir que mes "deux" lignes n'étaient en réalité qu'une ligne partagée, pour que finalement, fin octobre, un technicien France Telecom intervienne et m'assure de la compatibilité ADSL de mes lignes. Détail "amusant", alors que l'an dernier lors de la distribution d'annuaires on m'en proposait 5 (à cause de Numéris : vous avez Numéris ? Vous êtes professionnel. Vous n'êtes pas professionnel ? Alors vous n'avez pas Numéris...), cette année il paraît qu'avec mes deux lignes je n'avais droit à aucun annuaire... Sont plutôt durs à comprendre, les gars... N'empêche que le temps que tout cela soit résolu, je me coltine encore ma connexion pourrie à 56 Kbps (rappelons que la plaisanterie a débuté en juin...).
(V) Malheureusement, côté Free, la base de donnée FT déclare toujours fin décembre que ma ligne n'est pas éligible ADSL. Alors que des tests sur le site FT, puis via les services du 10 14 m'assurent du contraire... allant jusqu'à me proposer un abonnement Xtense Wanadoo opérationnel dans les 2 à 3 semaines... FT tarderait-il exprès à founir des informations actualisées à ses collègues et néanmoins concurents ? Les vilains...
(VI) Rien de bien neuf. La Direction de la concurrence, des fraudes et de la consommation est avertie, ainsi que plusieurs associations de consommateurs et revues informatique. Le 11/02, FT me confirme par téléphone que ma ligne est éligible, mais refuse obstinément de le confirmer par écrit par une attestation quelconque. Chez Free, le lendemain, ma ligne semble toujours "non ADSLisable". Je vais vraiment finir par en passer par les tribunaux : il y en a un des deux qui dit des c...
(VII) J'ai fini par m'abonner ailleurs. Et oh surprise, en 15 jours à peine je dispose d'un accès ADSL parfaitement fonctionnel. Ce qui laisse fortement penser que c'est Free qui débloque un max. Tant pis, ils m'ont perdu. Cela ne changera rien pour les habitués qui ont pris l'habitude de saisir orignal.org pour nom de site. Si en revanche vous aviez ernregistré l'URL via Free, mettez à jour votre favori.

30/03/2003 Traductions hasardeuses

De magnifiques jeux PointSoft proposés à 1 € chez Auchan. A ce prix, même s'il s'agit de jeux anciens, les économies sont de rigueur. La notice d'emploi en français en témoigne. En voici un extrait :
PENDANT LE JEU NOUS MONTRONS SUR L'AFFICHAGE À LED QUELQUES JEUX ET ACTIVITÉS QUI NE DEVRAIENT PAS ÊTRE REPLIÉS DANS LA VRAIE VIE. LES ACTIVITÉS PRÉSENTÉES PEUVENT CAUSER LE MAL ET LES DOMMAGES SÉRIEUX.
Et si vous voulez tout lire (il n'y a qu'une page), cliquez ici.


21/03/2003 : Printemps

Mais pas pour tout le monde... A certains endroits, ce sont les bombes qui s'épanouissent...
Essayons de sourire quand même un peu, en examinant les clauses d'une compagnie d'assurance de la banque Accord.
Risques exclus
Décès : - le suicide de l'Assuré conscient ou inconscient, volontaire ou involontaire intervenant au cours de la première année d'assurance.
Un suicide étant "l'acte de se donner volontairement la mort", comment peut-on se suicider involontairement en étant inconscient ? :-))


30/12/2202 : Facture EDF

J'ai reçu ma facture EDF. Je cite :
"En cas de défaillance du réseau électrique occasionnant une coupure d'une durée à 6 heures consécutives, une déduction de 2 % sera appliquée sur une partie du montant de l'acheminement et sera repércutée sur la facture suivante".
Bien. Sur ma facture, les frais d'acheminement représentent 52 %. La remise porte donc sur une partie de 1,04 %, soit pour moi un maximum de 1 €. Pour 6 heures sans courant. Ouais... Youpeeeeeee !


19/02/2002. Traduction automatique!

Les portails proposent de plus en plus des services de traduction automatique. Si ceux-ci peuvent présenter une (très) relative utilité pour la traduction d'un document d'une langue étrangère vers votre langue habituelle, il convient de prendre les plus grandes précautions dans le sens contraire.
Pour ceux que cela intéresse, et à titre de preuve, voici un courrier traduit ainsi de l'anglais vers le français par une amie anglaise, et qu'elle m'a adressé en toute innocence. Pour des raisons évidentes, tous les noms propres ont été abrégés afin de conserver la confidentialité.
Bonne lecture !


09/02/2002. 10 000 pages !

C'est le nombre de pages traduites à ce jour par votre webmestre préféré .
10 000 réparties dans une bonne quarantaine d'ouvrages, tout au long de ces cinq dernières années. Des livres blancs, jaunes, rouges ou bleu qui trônent fièrement sur les étagères de mon bureau.
Merci aux éditeurs qui m'ont fait confiance et aux lecteurs fidèles. Et rendez-vous pour fêter les 20 000 pages, dans quelque temps !


12/01/2002. Bonne année !

Bonne année 2002. Je vous souhaite :
- un écran plat TFT 17' ;
- un processeur 1,5 MHz ;
- des gros disques dur 50 Go UDMA 100 7200 tours ;
et d'acheter plein de bieaux livres traduits par notre équipe, afin d'aider au redressement de l'édition française...


22/12/2001. Wrox France

Les retombées du 11 septembre de triste mémoire se font sentir à différents niveaux. L'une d'entre elles est la disparition de Wrox France, un éditeur qui avait su fournir aux programmeurs exigeants des livres techniques d'une grande qualité.
L'édition informatique française ne se porte pas très bien. Toute disparition est une perte cruelle, et je pense particulièrement au personnel de cette société avec qui j'entretenais les meilleurs rapports.
Je souhaite malgré tout à toutes et à tous un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d'année. The show must go on !


25/11/2001. Pilotes

Tous les professionnels et magazines vous le confirmeront, il est impératif d'actualiser régulièrement les pilotes de ses périphériques, de préférence en allant voir sur le site du fabricant.
Là où les choses se compliquent sérieusement, c'est depuis le foisonnement de systèmes d'exploitation de notre cher :-))) Microsoft.
On rencontre en effet de plus en plus fréquement des avertissements du type : "Fonctionne avec W9x, mais pas avec WMe ou ultérieur"."Ne fonctionne qu'avec W98SE"."Fonctionne uniquement avec WMe". Bref, un truc qui devient quasiment ingérable : indispensable d'aller rechercher pratiquement tous les pilotes en cas de changement d'OS, au risque de voir apparaître des conflits avec des pilotes existants. Et je ne parle pas des cas ou un fichier nommé (par exemple) drivers_WMe.zip contient un magnifique Read.me stipulant que ce pilote ne fonctionne qu'avec W98 (ce qui se révèle vrai) !
On se croirait presque dans un de ces jeux télévisés anciens à règles variables :
"Ce pilote fonctionne avec tous les Windows 9x sauf W98 à moins que ce ne soit un SE sauf si la carte est une IntelBx à moins que la carte son ne soit compatible SB et que le numéro de série soit pair.". Mieux vaut en rire... Quelle magnifique compatibilité descendante...


29/09/2001. Virus bidons

Les alertes de virus bidons s'intensifient : j'en reçois en moyenne une par semaine. Alors que se rendre compte qu'il s'agit d'une plaisanterie est relativement simple :
Un virus mimétique, comme toute forme de vie, doit se reproduire pour survivre. La personne à l'origine du message réagit souvent en respectant la consigne donnée par une personne considérée comme "fiable" et probablement plus experte qu'elle dans la hiérarchie... Le virus mimétique invoque des autorités en la matière, y ajoutant souvent un petit couplet humanitaire : si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les autres. Un véritable avertissement au sujet d'un danger réèl devrait fournir l'adresse de personnes qualifiées et d'autorités irréfutables (par exemple McAfee ou Symantec, pour des virus informatiques) où on peut se renseigner soi-meme et decouvrir quelles contre-mesures sont disponibles. Quand l'avertissement vous encourage à expédier des copies à un maximum de personnes, il s'agit presque certainement (98%) d'un canular. Voici donc ce qu'il faut faire quand on reçoit un tel avertissement :
i) s'il y a des références dans le texte, genre Microsoft ou Mac Affee, rien n'empeche de prendre une seconde pour aller voir s'il y est fait mention de la chose;
ii) aller voir des sites consacrés aux fausses alertes, comme ceux de McAfee, Symantec, ou le site français consacré aux faux virus ;
iii) effacer le canular de sa boite aux lettres ;
iv) indiquer à la personne qui l'a envoye que c'était un canular.
Et c'est tout !


11/09/2001. WWW III ?

Sympathie pour les familles et les proches des victimes des attentats meurtriers aux USA. Avec une mention particulière pour les soldats du feu et les forces de l'ordre qui ont sacrifié leur vie pour essayer d'en sauver d'autres. Aucune cause ne justifie la violence aveugle. Mais prenons garde à éviter tout amalgame aveugle, et à ne pas imputer les actions d'une minorité fanatique à l'ensemble d'une communauté.


09/2001. Nouveau !

Profitant d'un peu d'acalmie dans les affaires, le site est remanié : utilisation de VBScript, de XML et d'HTML côté serveur pour générer (presque) automatiquement les pages des références pour toute l'équipe et chacun de ses membres. Ou comment mettre en pratique les connaissances acquises lors de nos traductions... Au passage, il est perdu le déroulement des listes, mais cela devrait revenir, avec une dynamisation accrue de ces pages (sans doute en PHP). Rendez-vous au prochaines vacances !


28/07/2001. Triste (bis) ...

Décidement, ce n'est pas une bonne année. Douglas Adam, l'inoubliable auteur de la trilogie du Guide du routatd Galactique, merveillleusement traduite par Jean Bonnefoy, nous a quitté.
De ce fait, et en le citant "D'après mon médecin, je souffre d'une malformation de la glande altruiste assortie d'une déficience de la fibre morale et en consèquence je suis dispensé de sauver les Univers".
Relisez-le... C'est tout ce que je puis faire pour vous!


18/06/2001. Triste...

Je viens de l'apprendre à la seconde, René Dumont est décédé. Le père de l'écologie française est mort (et celle-ci ne se porte d'ailleurs pas très bien...).
C'est lui qui aura dominé mes convictions depuis que je suis en âge de voter, et qui a sans doute motivé mon orientation professionelle (la précédente).
Je me sens un peu orphelin, et me bornerais donc ici à lui rendre un dernier hommage, sans doute aussi discret et inapperçu qu'ont pu être ses nombreuses et si pertinentes analyses...
Je sens que je vais relire encore une fois mon vieil exemplaire éculé de L'Utopie ou la mort. Adieu, mon maître !


11/06/2001. Coming-out !

Lapsus et révélations sont à la mode. alors, voilà, j'avoue aussi :
Effectivement, je suis entré au cours de l'année 1975 au club photographique de l'ENSAM, et j'en ai même pris la présidence l'an suivant. J'ai ensuite infiltré tant le club sportif que le milieu du folk de Montpellier, à chaque fois pour pouvoir assouvir ma tragique passion.
Et j'ai même été envoyé en Irlande l'année suivante, où j'ai noué des liens avec un groupe parallèle, l'UCD Photographical Society. Et non, personne ne savait là-bas mon appartenance au club photo. Et ensuite, dans mes emplois ultérieurs, je n'ai pas non plus mentionné ce fait.
Ce n'est après tout qu'un parcours personnel, qui m'a permis de rencontrer des gens passionnants, etc..


20/05/2001. Que d'eau, que d'eau !

Inondations en tous genres se calment en France, pour ravager désormais la Sibérie (après la Chine, la Grande-Bretagne, la Belgique, etc..).
Habitant une zone inondable depuis dix ans, j'avoue être quelque peu habitué au phénomème, et avoir depuis longtemps pris des dispositions telles que mes craintes sont faibles. Mais je reste néanmoins perplexe : un lotissement vient de se construire, à la limite de la zone dite inondable ( une crue par décénie), et donc non constructible. Et quand je dis à côté : de l'autre côté d'une route, surélevé de moins de 10 cm du champ qui baigne régulièrement. Or certaines maisons sont dotées d'une cave et d'un garage en sous-sol ! Faut pas avoir peur... Ou être un peu inconscient en ce qui concerne la délivrance des permis de construire. Bon, du moment que les Parisiens ne nous envoient pas les eaux de la Seine jusque dans la Vienne (LOL)...


10/04/2001. Oui, je boycote !

Mark & Spencer, l'aviation, Danone : fermetures et plans sociaux s'intensifient en France. Et émanant (au moins dans des des cas précités) de groupes réalisant des profits, voire dont le PDG s'accorde une prime de performance (sic !).
J'ai donc pris les résolutions suivantes :
- Je n'achête plus chez Mark & Spencer (pas très dur, le magasin le plus proche doit être à 200 km).
- Je ne prendrais plus l'avion (pas très dur non plus, je ne me déplace jamais).
- Enfin et surtout, j'éviterai désormais d'acheter des produits Danone. Pas uniquement pour ce qui précède, mais surtout en raison des explications entendues ce jour sur France Inter, de la bouche d'un responsable : "Si vous nous boycotez, pensez-vous que Nestlé, Unilever et les autres fassent preuve de plus d'éthique sociale que nous ?".
Certes, mais cela me rappelle terriblement mes enfants, parfois "Pourquoi moi, lui il a fait pareil ?"
Et ma réponse est toujours la même : "Peut être, mais lui n'a pas été pris la main dans le sac". Donc... Je ne me lèverai plus pour Danette... (c'est bon la défaite...).


25/02/2001. Le cave se rebiffe...

En parcourant la presse informatique de ces derniers temps, j'ai été frappé par plusieurs choses :
- Plus que jamais, le vieil adage "en achetant de l'informatique, vous la payez trop chère et c'est déjà dépassé" se vérifie à tout instant.
- Les consommateurs semblent s'en être rendu compte, les ventes de matériel chutent. Cela s'accompagnant des mauvais résultats obtenus par les technologies WAP, les chiffres d'affaires des fabricants chutent et la Bourse s'en ressent. D'autant plus que les Internautes semblent désormais ne plus accepter avec autant de placidité les diktats des FAI, et se voient donner raison par la justice (voir l'affaire AOL).
Allons-nous vers un monde plus adulte, où l'informatique reprendra la place qu'elle n'aurait jamais dû quitter, celle d'un outil et non d'une marque de prestige ? On peut toujours rêver...


25/11/2000. À propos de la vache folle.
Ok, c'est à la mode. Mais mieux vaut examiner quelques chiffres : En 1996, il avait été recensé plus de 160 000 cas d'ESB en Grande-Bretagne, contre environ 18 (!) en France. Les chiffres seraient passés depuis à plus de 174 500 en G.B., foyer de l'épidémie et 106 en France, dont une quarantaine depuis début 2000. Des cas ont désormais été identifiés dans la plupart des pays, même ceux qui s'estimaient à l'abri (Allemagne, qui possédait cependant déjà 4 cas en 96, Espagne, et Suisse (204 cas dès 96 !)). Le problème vient plutôt de la commercialisation des abats et morceaux à risque, depuis l'Angleterre vers les autres pays (produits interdits chez eux). Et comme je vient de l'entendre d'un ancien ministre : "la France a importé au cours de cette période environ 5 % de la production britannique. Il y a eu environ 84 cas d'ESB humaine là-bas, donc on doit s'attendre à anviron 4 à 5 cas en France". Bon, une chance sur 10 millions, il est moins dangereux de manger du boeuf que de prendre sa voiture. Mais seule question : puisqu'on le savait (en fait dès 90), pourquoi avoir continué la commercialisation ?
(Si cela vous intéresse, voici un lien vers un article que j'avais écrit en 96 (format MSWord zippé)).


25/11/2000. Netscape 6 enfin disponible !
Voiçi enfin le tant attendu Netscape 6 (ou Mozilla 6) en VF, fondé sur Gecko. Soyons bref : une horreur ! Interface graphique d'une lenteur infinie à charger, impossibilité apparente d'accéder à la messagerie sans passer d'abord par le chargement du navigateur, mauvaise reconnaissance des versions antérieures (si bien qu'il ne sait cumuler les journaux des versions prédentes). En première analyse : Netscape cherche à rattraper Kro$oft. Ils y sont arrivés avec cette version, mais dans ce que ce dernier présentait de pire. En conséquence, un petit conseil : évitez de le télécharger (25 Mo quand même !) ou de l'installer.


16/10/2000. France Télécom augmente le tarif de l'abonnement de base de 6 % !
Afin de compenser la baisse du coût des communications accordée afin d'essayer de s'aligner sur la concurrence, l'opérateur historique augmente le prix de l'abonnement de base -celui qui reste encore aujourd'hui obligatoire pour tous les français. Ou comment reprendre d'une main ce que l'on a donné de l'autre. Cela pourraît donner des idées à d'autres. Quelques suggestions :
- Un vendeur de système d'exploitation peut baisser le prix de son nouvel O.S. -voire le donner gratuitement - mais augmenter le prix des mises à jour et patches destinés à pallier les bogues apparaissant. Sachant que ce nouvel O.S. est systématiquement implanté sur tout nouvel ordinateur. Ah bon ? Certains le font déjà ?
- Les banques abandonnent leur idée de système de chèques payants. En revanche, ils facturent une prestation de service annuelle pour la mise à disposition de chèquier. Que vous utilisiez ou non les chèques.
etc...